Jeudi 13 Juin jour 26

LENORA 4h35

Au 18ème km, Patrick ne parle pas beaucoup, nous n’avons pas croisé beaucoup de véhicule sur cette route, le soleil s ‘est levé pour réchauffer l’atmosphère, tout est calme.

Toujours sur la KS 9, dans un champ, quelques beaux spécimen de taureaux dont l’un d’eux au moins, n’a pas l’air d’apprécier notre présence,il grogne et gratte le sol … Heureusement, il y a une clôture. Au loin, trois pompes à pétrole en action et au dessous un champ de maïs.

8h le vent se lève sur les quelques fermes isolées de place en place.

Un peu plus tard, nous quittons la KS 9 pour la 123 puis la 23 avec un vent de face de plus en plus fort.

Les routes que nous prenons sont goudronnées, mais pas celles des intersections. Nous espérions faire du gasoil à Selden, mais, il n’y a rien .
Impossible également de se connecter à internet.

Cette étape hyper ventée me rappelle certaines étapes des 10000km en France lors de tempêtes, La Rochelle, Nice …

Cette zone est uniquement consacrée à l’agriculture et à l’élevage intensif de bovins

50 km en en 7h 23’
100km en 15h08’39 » à 19h45, et qui clôture cette journée harassante

(https://connect.garmin.com/modern/activity/3745377186)

1 réponse
  1. LOUISET
    LOUISET dit :

    La Rochelle avait été la pire contre le vent lors de tes 10 000 km ; à Nice, la mer était grise, drôle de côte d’Azur ! Mais dans ces deux cas, il y avait la mer au bout. Vivement que tu atteignes Los Angeles ! Si possible avec le vent dans le dos, ce serait moins dur !

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *