Mercredi 5 Juin, jour 18

Après une bonne nuit au motel 6 d’Hannibal, nous repartons pour une nouvelle journée à 4h45 .

6h, juste à l’embranchement de l’US 36 un routier vient de casser son arbre, René se propose pour l’aider, mais le chauffeur refuse.

7h, j’envoie les photos sur le bord de l’US 32 pendant que René fait la vaisselle.

Pour le café aujourd’hui, pas de croissants ; mais des muffins Crawnberries orange….. pas mauvais du tout, je vous joins la photo.

8h30 alerte ! Contracture au mollet massage et crème glaçante…
Nous stoppons tous les 2 km pour surveiller ce vilain mollet, mais Patrick ne se laisse pas impressionner et continue sur sa lancée malgré tout.

Sur l’autoroute nous sommes souvent doublés par des camions de transport de bétail, nous en sentons l’odeur bien après qu’ils soient passés Beurk !!!.

11h petit village typique à gauche, Hunnewell, 227 hab , et 28°c.

Les espèces de mouches d’hier nous ont laissé quelques souvenirs qui démangent, par contre Patrick, lui , ne semble pas avoir été piqué, peut-être qu’elles n’aiment pas la couche d’ambre solaire dont je le tartine régulièrement, ce qui ne l’a pas empêché de prendre un coup de soleil important sur le bras….

Lors d’un arrêt, je fais un peu de ménage dans la « salle de douche » ce qui n’est pas un luxe.

50 km en 7h13′

Clarence il fait 33° c et d’un coup le ciel se couvre, on espère passer à travers, mais le vent tourne et… à 17h05,un très gros orage et un vent violent oblige Patrick à se réfugier dans le camping car, nous sommes arrêtés à l’entrée d’une ferme en attendant une accalmie, il en est à 84 km.

Il repart à 17h30, même si la pluie n’a pas totalement cessé, elle est beaucoup moins forte ,mais on entend tout de même de-ci de-là quelques coup de tonnerre, et cela devient difficile de trouver des endroits de stationnement pour les ravitos, nous manquons de nous enliser deux fois, et la police ne veut pas nous voir dans la bande d’arrêt d’urgence pourtant très large.

Quant à René, il peste contre le mauvais temps, voyant le ciel se dégager à droite et à gauche,mais pas devant ou nous allons…

Arrivée à Macon (5471 h)Patrick affiche 100km en 14h54’05 » ; il continue jusqu’à 102 km 15h08’38 » puis nous revenons en centre ville pour dormir à l’abri d’une station essence abandonnée.

(https://connect.garmin.com/modern/activity/3719906908)

1 réponse
  1. LOUIS THIRIOT
    LOUIS THIRIOT dit :

    Bonjour Patrick,
    C’est tout à fait par hasard que je découvre ton nouveau défi…et quel défi ! je vais bien sûr te suivre si tu le veux bien…
    Bravo à toute l’ équipe pour ce long périple . Salutations à tes admirateurs .
    Bonne continuation.
    Louis

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *