Samedi 10 Août – jour 33

Geraldton 4h20, le ciel semble clément aujourd’hui.

Le départ est difficile ce matin pour Patrick qui après être descendu du CC et avoir regardé l’heure de départ sur son Garmin, reste figé sur la ligne blanche qui lui sert de fil conducteur, il a devant lui, une longue longue nouvelle journée sur la route, qu’il faut se décider à affronter.

D’autant plus qu’aujourd’hui, aucun village sur la carte, pas de point de mire, juste des forêts et des lacs.La fatigue accumulée se fait sentir…

Une halte des suiveurs pour faire du gasoil et acheter de la glace à Longlac, station tenue par des indiens, mais d’autres indiens traînent autour de la station et le temps de ranger l’eau dans la soute, nous retrouvons une indienne,( qui semble assez âgée, mais l’est-elle ? ) assise dans le camping car, par terre à côté de la table et qui veut qu’on l’emmène avec son mari au village…Nous ne pouvons nous permettre ce détour…

Ce matin au ravito, gâteau au chocolat maison ou plutôt Camping car….. (un peu trop cuit, dommage)

Nous avons devant nous 200 km sans rien, à part bien sûr, les lacs, les sapins, les sauterelles, les mouches et les moustiques, les camions et les panneaux annonçant des élans qu’on ne voit jamais ; enfin bref, rien de nouveau, mais aujourd’hui ; il fait beau et c’est quand même mieux de ne rien voir sous le soleil plutôt que sous la pluie (ça ma rappelle une chanson……sur la misère..)

Le long du lac Klotz, une jolie aire de repos, mais comme beaucoup d’autres, il est interdit de stationner de 23h à 5h….

Patrick finit à 20h30 avec 106 km, ce qui lui plaît bien car il gagne 15 mn sur les jours précédents.

Nous dormirons à 300m de là, sur une place qui accueille aussi de nombreux camions un peu bruyants

50 km en 8h
100 km en 15h 17’29 »
106 km en 16h 12′

https://connect.garmin.com/modern/activity/3941145640

1 réponse
  1. LOUISET
    LOUISET dit :

    Lorsque nous avions accompagné Patrick pour son record du monde des 10 000 Km, nous avions compris que ce qui était le plus important pour lui, c’était la lutte contre le temps si précieux. C’est encore vrai cette fois-ci car les km défilent sous les foulées de Patrick mais chaque minute compte. Courage Patrick, tu es en route pour un nouvel exploit planétaire.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *