Lundi 5 août jour 28

4h22 hwy 17
Pas de moustiques ce matin, ou très peu…

Patrick démarre dans la fraîcheur du petit jour, sans grosses douleurs et sans moustiques, il va bien.

J’en profite pour travailler un peu sur le parcours que nous allons devoir modifier un peu pour des raisons « techniques », nous éviterons ainsi la grande partie du tour du lac supérieur, très très touristique et donc beaucoup de circulation et les villes comme Ste Marie du Sault et Ottawa qui angoissaient un peu Patrick…

Le soleil s’est levé tard, pas trop chaud , la route est plate, le paysage guère changeant, lacs et forêts se succèdent, dont certaines repoussent de leurs cendres.

Nous rencontrons lors d’une pause, un militaire ou ancien militaire qui sillonne le pays pour sensibiliser les gens et faire connaître les méfaits d’un médicament contre le paludisme, pouvant avoir des effets secondaires graves : la Mefloquine.

Avant Thunder Bay, les conifères semblent peu à peu remplacer les feuillus dans les forêts et à part une empreinte sur un bord de route, toujours pas trace d’élan.

Patrick m’appelle vers 18h pour me demander l’heure, son cardio vient d’en changer ( prévu demain sur mon roadbook), ce qui le chagrine car il voulait finir sa journée « de bonne heure ».

Il finira quand même à 20h (un peu plus tôt) avec 108,1 km à l’endroit ou nous stoppons pour … un bout de nuit.

https://connect.garmin.com/modern/activity/3924058337

3 réponses
  1. LOUISET
    LOUISET dit :

    Comment fait Patrick pour repartir à un tel rythme après tous ses tracas des jours précédents. C’est plus que du dépassement de soi, ce qu’il accomplit est FORMIDABLE. Et Fabienne qui est toujours à son écoute pour l’aider dans sa performance : MAGNIFIQUE !

    Répondre
  2. THIRIOT
    THIRIOT dit :

    Je suis heureux de lire que les douleurs des jambes de Patrick soient « disparues »..,mais qui peuvent revenir à tout moment.
    Une petite question :je vois que Patrick court sur la partie droite de la route,la réglementation américaine et canadienne est-elle différente de la nôtre ?

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *